• Qui sommes-nous ?
  • >
  • Raison d'être et chiffres clés

Raison d'être et chiffres clés

Cacher sa protection dans sa manche, se moquer d’une tâche de sang sur un jean, employer des euphémismes, ne pas avoir accès à des protections, sont autant d’habitudes qui prouvent que les règles demeurent encore un sujet extrêmement tabou. Aujourd’hui encore, les règles et leurs conséquences sur la vie et la santé de millions de femmes restent un impensé collectif, cela ne peut pas durer.

Origine

Créée en 2015 par Tara Heuzé-Sarmini, Règles Élémentaires est la première association française de lutte contre la précarité menstruelle et le tabou des règles. Notre mission : permettre à toutes les personnes de vivre leurs règles dans de bonnes conditions et faire qu’avoir ses règles ne soit plus un frein dans leur quotidien.

Pour cela, nous avons débuté par la collecte de protections périodiques pour les redistribuer aux personnes qui en ont besoin. Mais il fallait aller plus loin et combattre le tabou, c’est pourquoi nous avons développé des actions concrètes de sensibilisation avec des interventions dans les écoles pour donner de l’information là où elle est encore absente et pourtant nécessaire. Petit à petit, nous avons fait entrer les règles dans le débat public, que ce soit à travers des mobilisations politiques, des événements, des grandes campagnes de sensibilisation… Bref, nous agissons concrètement pour #changerlesregles !

La précarité menstruelle, c’est quoi ?

Elle désigne les difficultés à se procurer des protections périodiques de première nécessité et de vivre dignement ses règles. Certaines personnes victimes de précarité menstruelle n’ont pas accès à suffisamment de protections, d’autres n’y ont pas accès du tout.

En France, 2 000 000 de femmes sont victimes de précarité menstruelle

Ce manque d’accès aux protections peut bien sûr provoquer de graves troubles physiques : démangeaisons, infections, syndrome du choc toxique pouvant occasionner la mort mais a également un fort impact psychologique : perte de confiance en soi et répercussions sociales (incapacité à aller travailler ou étudier, notamment)

illustration précarité

À quel point c’est tabou les règles ?

Pourtant les conséquences sont bien réelles : Précarité menstruelle, méconnaissances (sur son corps, sur le fonctionnement des règles…), errance médicale, traitements inadaptés, discriminations, humiliations….
Ce tabou se renforce encore plus à l’école où ⅓ des jeunes ont déjà subi des humiliations, ou en entreprise où il est quasiment impossible de trouver des protections périodiques alors même que les règles sont par nature difficilement prévisibles.

1 Français·e sur 2 pense que les règles sont taboues

illustration tabou

15%

15% des femmes en France ont été confrontées à la précarité menstruelle*

30%

30% des femmes ont déjà manqué le travail à cause de leurs règles*

80%

80% des Français·es estiment que la précarité menstruelle est un sujet de santé publique*

60%

60% des répondant·es n’ont reçu aucun enseignement formel à propos des règles*

Notre baromètre avec Opinion Way

Pour que les règles soient un sujet de santé publique !

Consulter le baromètre

Notre impact

Depuis la création de l'association en novembre 2015 :

+ de 12M

de protections collectées et redistribuées

900 000

mois de règles couverts

+ de 2 600

collectes organisées partout en France

+ de 500

partenaires associatifs sur tout le territoire

6 500

personnes sensibilisées lors de nos ateliers ou événements

Protections périodiques collectées par Règles Élémentaires