< Retour aux actualités

Tina Theallet devient secrétaire générale

le 24.11.2020 par Megumi LEENHARDT

Lors de l’assemblée générale du début du mois de novembre s’est tenue l’élection de la nouvelle secrétaire générale de l’association Règles Élémentaires. A l’issue du vote, c’est Tina Theallet qui a pris ses nouvelles fonctions.

Diplômée en droit en France et aux États-Unis, ancienne avocate au barreau de Paris, Tina a exercé dans plusieurs cabinets d’avocats d’affaires internationaux à Paris et au Luxembourg. C’est au début de l’année 2020 qu’elle rejoint l’équipe de Règles Élémentaires, en tant que juriste bénévole. En plus de répondre aux questions juridiques, Tina a participé à la refonte des statuts, une étape très importante pour le développement de l’Association.

Quelles ont été tes motivations pour te présenter au poste de secrétaire générale ?

Je suis passionnée par les questions de droits des femmes, et la protection de la dignité humaine de toutes les femmes est au cœur de mon engagement auprès de Règles Élémentaires. En tant que bénévole, je me bats pour que toutes les femmes aient accès aux protections périodiques nécessaires pour qu’elles puissent vivre dignement leurs règles et leurs vies de femmes. Je partage les valeurs de l’association, et je travaille déjà sur les questions juridiques : il allait de soi que mon implication grandisse, et c’est pourquoi j’ai présenté ma candidature !

Maintenant que tu es élue, qu’envisages-tu pour Règles Élémentaires.

Aujourd’hui, la volonté de l’association est de grandir, de se professionnaliser. Je pense que nous avons amorcé une transition, et les années à venir seront pleines de challenges ! C’est une perspective que je trouve très motivante, et c’est pour moi un réel plaisir que d’évoluer dans un environnement si bienveillant, qui porte un projet si important et si puissant. Ma volonté est de conserver la lancée sur laquelle nous nous trouvons, et de préserver cet environnement propice au développement de l’association.

Il y a évidemment une certaine frustration liée au contexte actuel, et pour être honnête c’est assez particulier d’être élue dans cette période. Toutefois, nous faisons tout notre possible en interne pour poursuivre nos activités et nos actions malgré les limitations !